“Employeurs, regardez au-delà du seul diplôme !”

À la FEB, nous sommes en contact quotidien avec ce qui vit au sein du monde des entreprises. Mais nous ouvrons aussi nos horizons. C’est pourquoi nous avons choisi de faire de l’emploi des jeunes un thème central en 2017. Parler de l’emploi de jeunes ne peut se faire sans demander leur avis aux principaux intéressés. Nous avons donc réalisé une enquête auprès de 500 jeunes belges de 17 à 27 ans afin de connaître leur opinion sur le marché du travail, leur premier emploi, leurs aspirations futures…, et les résultats sont interpelants !

Written by Pieter Timmermans, GENERAL MANAGEMENT
Written on 27 April 2017

Pour les jeunes, les employeurs en quête de talents se concentrent trop sur la formation et l’expérience, et trop peu sur la motivation du candidat. Plus de la moitié des jeunes (53,8%) pense que les employeurs les mettent sur la touche en raison de leur manque d’expérience. En outre, ils sont plus de quatre sur cinq à prétendre que les employeurs recherchent souvent à tort une personne avec de l’expérience ou la perle rare qui n’existe pas. C’est sûrement en partie vrai, les employeurs doivent admettre qu’ils doivent oser offrir plus d’opportunités aux jeunes. La motivation est au moins aussi importante que l’expérience. Nos entreprises doivent faire leur propre examen de conscience. Si nous voulons remplir les nombreux postes vacants, nous devons miser judicieusement sur les possibilités d’évolution des jeunes, notamment en investissant davantage dans les formations sur le terrain ainsi que dans une gestion ciblée des talents. L’enquête montre également que deux jeunes sur trois sont prêts à exercer un emploi qui ne correspond pas du tout à leur formation ou aux études choisies.Les travailleurs de demain sont donc très flexibles et s’attendent à la même attitude de la part de leur futur employeur. 

Les jeunes cassent également les clichés que l’on entend souvent concernant les emplois dits ‘précaires’. Pour la moitié des jeunes, la première expérience de travail n’a surtout du sens qu’en fonction de l’épanouissement personnel. Pour les jeunes, cette première expérience peut se traduire par un stage, un job étudiant ou un intérim. Ils ne sont donc pas directement à la recherche du CDI. Par ailleurs, ils attachent beaucoup d'importance à un bon équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Dans cette optique, la mobilité est un point d’attention, plus de 30% des jeunes n’étant pas prêts à effectuer plus d’une heure de trajet pour aller travailler.

Enfin, et nous pouvons nous en réjouir, l’esprit d’entreprise a le vent en poupe : près de la moitié (49%) des jeunes aimeraient devenir leur propre patron.

Ces résultats montrent qu’il y a moyen d’encore améliorer l’adéquation entre les jeunes et le marché du travail en vue d’accroître les opportunités d’emploi. En 2015, la FEB avait indiqué vouloir diminuer le chômage des jeunes d’un quart d’ici à la fin de la législature. Le chômage des jeunes baisse mais nous ne sommes qu’à mi-chemin. Le défi sociétal est immense. Notre objectif lancé en 2015 est faisable à condition d’en faire l’une des priorités. L’emploi des jeunesdoit être le souci de tous les acteurs, et pas uniquement des employeurs. Les pouvoirs publics, l’enseignement, les offices régionaux de l’emploi et les jeunes mêmes ont également une grande responsabilité

Avec Young Talent in Action, la FEB entend inspirer les entreprises et les jeunes. Pour cela, des chefs d’entreprise, des responsables RH et plus de 1.000 jeunes se rassembleront le 2 octobre à BOZAR. Avec l’objectif principal la question suivante : comment mieux orienter davantage de jeunes sur notre marché du travail ? La FEB y répondra par des ateliers, des séances de ‘speed dating’ et des ‘debattles’ entre jeunes et hommes politiques, mais aussi avec un orateur de haut niveau : Fiona Mullan, International HR Director de Facebook. Le 2 octobre, elle exposera – pour la première fois en Europe – la politique RH de ce monstre sacré des médias sociaux.

Pour plus d’information sur Young Talent in Action et le programme du Forum du même nom, nous vous invitons à consulter le site www.youngtalentinaction.be.  Conjointement avec les collaborateurs de la FEB, je me ferai un plaisir de vous accueillir à Bozar le 2 octobre.

Pieter Timmermans, administrateur délégué


Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.

Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox