Crise du coronavirus : la FEB soutient les entreprises

La crise du coronavirus bouleverse la vie économique. L’impact est considérable, avec des conséquences profondes pour des milliers d’entreprises et leurs travailleurs dans tout le pays.  


Pieter Timmermans, CHIEF EXECUTIVE OFFICER
20 March 2020

C’est maintenant ou jamais : il faut agir maintenant pour contenir le virus. La santé publique passe avant tout. Les mesures qui ont été adoptées limitent fortement notre liberté de circulation et occasionnent d’importantes perturbations économiques. Nous devons prendre maintenant toutes les dispositions nécessaires pour éviter le pire, même si elles sont radicales. Les mesures imposées doivent être appliquées scrupuleusement et sans délai.

C’est pourquoi la FEB travaille en étroite collaboration avec toutes les instances et tous les partenaires sociaux compétents pour aider nos entreprises à traverser cette crise. Cette collaboration s’est rapidement traduite par une série de mesures qui soutiendront immédiatement les entreprises.  

Le Conseil des ministres vient de décider de donner accès au régime du chômage temporaire pour force majeure à toutes les entreprises, et ce, rétroactivement à partir du vendredi 13 mars. Cette mesure est nécessaire pour faire face à l'activité réduite aujourd'hui dans bon nombre de secteurs et pour éviter des faillites. Le gouvernement a également décidé, pour pallier la baisse de revenus des travailleurs, de leur octroyer une indemnité complémentaire en plus de l'allocation de chômage temporaire de 5,63 EUR par jour, payée par les pouvoirs publics.

Une série de mesures fiscales ont également été approuvées la semaine dernière. En outre, le gouvernement a publié une nouvelle liste de mesures complémentaires grâce auxquelles il est possible de soumettre des déclarations à la TVA, à l’impôt des sociétés et à l’impôt des personnes morales jusqu'au 30 avril inclus. Un report automatique de deux mois pour le paiement de la TVA et du précompte professionnel est également accordé sans condition à toutes les entreprises, sans devoir payer d’amendes ou d’intérêts de retard.  

Par ailleurs, les partenaires sociaux ont signé, ce mercredi 18 mars, une nouvelle convention collective de travail interprofessionnelle. Celle-ci ouvre également le droit au chômage temporaire pour causes économiques pour les employés aux secteurs et entreprises n'ayant pas de régime propre (par ex. le secteur de la distribution, l'industrie alimentaire, le secteur de la chimie et la commission paritaire pour employés). Cette CCT pourra pleinement produire ses effets dès que sera élaboré le régime de force majeure pour le chômage temporaire, qui a été simplifié par le gouvernement.

Ces mesures donneront à nos entreprises la bouffée d’oxygène nécessaire pour surmonter la période économique difficile qui se profile dans les semaines à venir.

Un ‘Economic Risk Management Group, dirigé par Pierre Wunsch et Piet Vantemsche, a également été mis en place dans le giron de la Banque nationale. En tant que partenaire social, la FEB fait partie de cette taskforce qui surveillera les conséquences socio-économiques du coronavirus et formulera des propositions au gouvernement pour combattre la crise. Nous insisterons pour que les ressources déployées soient réservées à ceux qui en ont réellement besoin.

La FEB continue bien sûr à suivre la situation de près. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour défendre les intérêts de toutes les entreprises et nous veillerons à ce que la production et les services essentiels continuent à être assurés dans notre pays afin de ne pas compromettre l’approvisionnement en ressources vitales.

Afin de vous informer au mieux, nous avons rassemblé et compilé sur notre site web toutes les sources fiables qui peuvent vous être utiles. Ces informations sont constamment mises à jour en fonction des informations officielles que nous recevons.

Les prochaines semaines seront cruciales. Mais je suis convaincu qu’ensemble, nous pouvons faire face à cette crise. Ensemble, nous sommes plus forts contre cet ennemi invisible !

Our partners

Business Issues

An optimum business environment is vital for a sound economy and sustainable growth. FEB aims to help create and maintain such an environment by, among other things, closely monitoring all issues of direct relevance to businesses. Here, grouped into 17 themes, are the issues on which FEB focuses most of its attention and action.


Subscribe to newsletter

Subscribe now and receive every week the latest articles directly in your mailbox